Mitutoyo en Europe: la passion de la métrologie depuis 50 ans

Le fabricant d'instruments de mesure, Mitutoyo, est depuis toujours à l'avant-garde en ce qui concerne les outils à main, les machines de mesure tridimensionnelle, les systèmes de mesure optique et par analyse d'image, les testeurs de dureté et les instruments de mesure de forme. Ses solutions d'automatisation et d'Industrie 4.0 figurent parmi les plus performantes et innovantes à l'échelle mondiale. L'entreprise japonaise fête aujourd’hui ses 50 années de présence sur le marché européen.

Que de chemin parcouru depuis ses premiers pas timides sur le continent européen pour celui qui figure désormais parmi les leaders pour tous les aspects de l'assurance qualité.

Pour Mitutoyo, tout commence en 1934 par la création d'un centre de recherche dans le quartier Kamata de Tokyo par le fondateur de l'entreprise, Yehan Numata, dans le but de mettre au point les premiers micromètres japonais.

Numata est fils de religieux bouddhiste. Il a étudié à l'université californienne de Berkeley dont il est sorti major en statistiques et diplômé d'économie.

En 1934, il prend en location un petit bureau près de Tokyo pour y mettre au point un prototype de micromètre. Il construit à cette fin un laboratoire d'étalonnage à température et humidité constantes. Son premier modèle est produit à 100 exemplaires, dont 17 seulement satisfont à ses exigences draconiennes en matière de contrôle qualité et sont commercialisés.

Au cours des années et décennies suivantes, les micromètres gagnent considérablement en qualité et en précision. D'autres instruments de mesure à main viennent en outre élargir la gamme : pieds à coulisse à montre et à vernier, micromètres de profondeur et d'intérieur, trusquins et bien d’autres encore. Le succès des instruments Mitutoyo ne se limite pas au Japon. Très vite, en 1963, le premier bureau étranger ouvre ses portes en Amérique du Nord.

À la même époque, le fils de Yehan, Yoshiteru, rend visite aux deux premiers distributeurs européens de Mitutoyo, au Royaume-Uni (Draper) et aux Pays-Bas (Hoekstra), avec déjà à l'esprit le projet d'établir un siège européen en Allemagne. Lors d'une seconde visite, il rencontre Bernd Schrader, propriétaire de Sartorius Nachf. qui deviendra par la suite agent exclusif en Allemagne, associé (Sartorius Mitutoyo) et l'un des principaux distributeurs. En 1965, M. Nakajima entre dans le bureau de Schrader avec un pied à coulisse, un micromètre, un comparateur et un trusquin fabriqués par Mitutoyo. Schrader et son équipe, qui attachent une grande importance à la qualité des instruments, perçoivent l'opportunité d'introduire ces instruments sur le marché allemand extrêmement conservateur.

À l'époque, les produits japonais sont parés d'une certaine aura d'exotisme et la façon nettement différente dont ils sont présentés sur les salons entraîne une vive réaction des concurrents nationaux. Certains vont même jusqu'à menacer les organisateurs de salons de boycottage si Mitutoyo fait partie des exposants, ce qui produit l’inverse de l’effet recherché en renforçant l'intérêt pour la nouvelle marque des clients potentiels qui se laissent rapidement séduire par la qualité exceptionnelle des produits vendus à des prix raisonnables.

Au moment de choisir l'emplacement idéal pour le nouveau siège, Düsseldorf fait figure de premier choix, un choix qui se concrétise en 1968 sous le nom de « Sampoh ». L'entreprise est créée avec pour principal objet de promouvoir la marque « Mitutoyo » sur le marché européen. Le système d'agences est mis en place avec un revendeur par pays. Dans les pays d'Europe de l'Ouest, des agences générales ouvrent leurs portes. En parallèle, Mitutoyo se lance à la conquête du marché d'Europe de l'Est. Cependant, en raison du contexte politique dans les états socialistes, les possibilités sont limitées. Mitutoyo participe néanmoins à différents salons de l'industrie et visite des coopératives d'achat étatiques, etc. De plus, Mitutoyo se déplace chez les clients avec des véhicules de démonstration pour présenter ses instruments.

À la fin des années 60 et au début des années 70, les activités de Mitutoyo en Europe connaissent un essor rapide et le siège de Düsseldorf atteint ses limites. Un nouveau bâtiment abritant des bureaux et entrepôts est construit à Neuss-Norf, en 1974. Il sera progressivement agrandi jusqu'à sa taille actuelle.

La Grande-Bretagne est un marché porteur dès les débuts de Mitutoyo en Europe. Une filiale est par conséquent établie en 1980 à Andover, en Angleterre. Des agences commerciales ouvrent ensuite en Scandinavie et aux Pays-Bas (1981), en Belgique (1982), en France (1986), en Italie (1987) et en Suisse (1988).

La dissolution du Pacte de Varsovie facilite par ailleurs les affaires de Mitutoyo dans les anciens pays membres. Des filiales sont créées en Hongrie (1997), Pologne et République tchèque (2002), puis, quelques temps plus tard, en Russie et en Roumanie (2011). La société commerciale la plus jeune est celle créée en Autriche en 2013.

En janvier 2010, Mitutoyo établit un nouveau siège européen dans le but d'harmoniser et de consolider ses activités pan-européennes. Mitutoyo Europe GmbH, basé à Neuss, supervise toutes les activités des unités Mitutoyo de vente, services et production à travers l'Europe et sur les marchés adjacents. Un des principaux objectifs de Mitutoyo Europe GmbH consiste à coordonner les entreprises du Groupe implantées en Europe afin d'optimiser les ventes et les services d'assistance technique pour satisfaire au mieux les clients.

Mitutoyo CTL Germany GmbH, fondée en 1983 à Oberndorf, se consacre exclusivement au développement de logiciels innovants, puissants et simples d'utilisation pour la technologie de mesure tridimensionnelle. Quant à l'entreprise hautement spécialisée KOMEG, rachetée en 1997, elle produit des systèmes de bridage et de chargement et des cabines à air conditionné. 

Aujourd'hui, Mitutoyo est représenté en Europe par 13 sociétés commerciales et des agents généraux sur les marchés adjacents. Placé sous la direction stratégique de Mitutoyo Europe GmbH, un vaste réseau de production, de vente et d'assistance est à la disposition des clients, avec plus de 85 agences réparties dans 33 pays européens.

Au sein de ses Centres de solutions M3, Mitutoyo propose à ses clients des démonstrations des dernières technologies de mesure et l'ingénierie de solutions de qualité supérieure pour répondre aux besoins de leurs activités. Les Instituts de métrologie Mitutoyo dispensent des formations techniques pour permettre aux clients de tirer le meilleur profit de la technologie de mesure. Mitutoyo dispose en outre de laboratoires d'étalonnage certifiés ISO/CEI 17025 qui contribuent au développement et à l'entretien des systèmes de contrôle qualité et d'assurance qualité pour des clients de toute l'Europe.

Mitutoyo assiste également ses clients avec des solutions de mesure, en ligne ou hors ligne, personnalisées et innovantes, des logiciels haute performance et des solutions automatisées couvrant pratiquement toutes les tâches de mesure. 

L'avenir de la mesure de précision réside, selon Mitutoyo, dans des solutions logicielles innovantes pour exploiter tout le potentiel offert par le matériel de mesure. L'Internet des objets (IoT) permet de connecter une variété de machines au réseau pour une surveillance en continu et en temps réel des process de production. La digitalisation, l'automatisation et la virtualisation sur site décuplent l'efficacité du travail. Elles représentent l'avènement de l'Industrie 4.0, une révolution industrielle basée sur l'exploitation de tout le potentiel offert par les technologies informatiques. Au sein des Smart Factories (Usines intelligentes), des données collectées en temps réel via Internet sont utilisées pour maintenir le bon fonctionnement du matériel et l’efficacité du personnel, réduire les coûts et rationaliser le travail.

Les processus de production de demain, tels que les envisage Mitutoyo, ne viseront pas l'optimisation partielle d'une usine individuelle, mais des rendements de production décuplés grâce à une gestion intégrée et à une optimisation globale basée sur des échanges de données entre les personnes en charge de la conception et du contrôle qualité et les usines. Des solutions innovantes comme le logiciel MeasurLink de Mitutoyo permettent de créer une base de données en connectant en réseau toutes les sources de données de mesure à l'échelle de l'usine. L'administrateur exerce une surveillance centralisée des informations en provenance de tous les terminaux de collecte de données du réseau.

Ces solutions offrent une aide puissante à travers l’évaluation des problèmes et la réalisation d'analyses statistiques diverses sur les résultats de mesure. Elles permettent une gestion intégrée : direction, personnel de production et personnel de salle d'inspection peuvent à tout moment accéder à n'importe quelle information.